Je reprends mes activités le lundi 11 mai 2020 conformément aux mesures officielles de levée du confinement.
J'ai veillé à vous garantir toutes les protections.
Dans la salle d'attente j'ai pris soin de ne laisser qu'une chaise et les livres et revues sont désormais retirés.
Dans la salle de soin je pratique avec blouse et sur blouse, masque et gants.
Ensemble nous respecterons les gestes barrières.
Je serais heureuse de vous accueillir et toujours aux mêmes conditions.
 
A bientôt

L’ongle incarné chez le nourrisson

On ne le sait pas assez, mais les bébés et nourrissons, ou petits enfants peuvent souffrir d’un ongle incarné, à cause d’une malformation d’un ou de plusieurs ongles, ou encore à cause des bourrelets  latéraux des doigts de pieds.
Les nourrissons et les petits enfants développent plusieurs variétés d’ongles incarnés : l l’hypertrophie des bourrelets latéraux se traduit par l’épaississement d’un bourrelet de chair sur le bord d’un ongle de gros orteil.
l malformation de l’ongle du gros orteil qui est épais, strié, décollé et parfois dévié. Cet ongle chute et s’incarne à l’avant. l l’ongle en pince du nourrisson qui se recourbe sur les deux côtés tend à se rejoindre.


Comment les soigner ?

L’hypertrophie des bourrelets latéraux régresse toute seule et ne nécessite en général aucun traitement. La malformation congénitale du gros orteil  s’améliore souvent avec l’âge, mais l’ongle peut chuter à chaque fois qu’il repousse, ou rester dévié, ondulé et épaissi.  L’incarnation sur le côté ou à l’avant peut se produire et nécessiter une intervention chirurgicale.
Dans certains cas, on peut améliorer l’aspect de l’ongle par une intervention réparatrice. Des soins de pédicurie (découpage de l’ongle) ou la pose de faux ongles sont parfois utiles. Il est nécessaire de consulter un podologue pour connaître le traitement le plus adapté au cas de votre enfant.